20 janv. 2016

J'élève mon enfant seule - secrets d'une maman qui assure




En général c'est Florence qui vous parle éducation et petite enfance (3 enfants au compteur, elle connaît bien son dossier !). Aujourd'hui, c'est l'amie Sophie, qui se débrouille comme un chef pour élever sa fille seule qui va prendre la parole. La question que se poseront à peu près toutes les mamans : mais comment fait elle ? Car en plus Sophie travaille à plein temps, ce qui, bien sûr,  rend la tâche encore plus sportive...

"Je ne me considère pas le moins du monde comme une personne organisée mais vu que je travaille à plein temps et que j'élève ma fille de 3 ans 1/2  seule, il m'a fallu trouver quelques petits trucs pour arriver à gérer au mieux. D'autant plus que je  n'ai pas particulièrement les moyens de faire défiler nounous et baby-sitters à la maison. J'ai quitté la vie parisienne où j'aurais été plus isolée (ici je peux compter sur mon père et mon frère), où cela aurait été la course de tous les instants, une vraie galère pour trouver une place en crèche par exemple... En retournant en province, ma vie sociale en a pris un sacré coup, mais élever ma fille seule y est carrément plus facile. Je m'efforce de rendre Juliette  la plus autonome possible (merci la crèche !) : tout est à son niveau dans l'appartement. Du coup, elle peut m'aider quand je lui demande d'aller me chercher un truc dans la cuisine, se laver les mains ou les dents seule (achetez vite un escabeau !), aller chercher sa brosse, un verre, ses jouets, ses vêtements. Je l'implique dans la vie domestique en essayant de rendre ça ludique : aujourd'hui tu cuisines avec maman, on descend les poubelles, on va faire une lessive ; ça peut parfois rallonger considérablement l'affaire, ou à l'inverse me dépanner, mais ça me semble important de l'impliquer !"

Mes voisins sont mes alliés :

"Copiner avec ses voisins est un très très bon plan. Attention ne pas se limiter aux voisins avec enfants, ma voisine du dessous est célibataire sans enfant et elle adore ma fille. Du coup elle ne rechigne jamais à me dépanner pour une heure ou deux et elle est toujours la bienvenue pour venir boire l'apéro à la maison et je garde son chat quand elle part quelques jours. Quant à mes voisins avec enfants, on se dépanne mutuellement, ça dégage du temps : les enfants jouent ensemble (j'ai de la chance, ma fille est sociable et partageuse !) et nous sollicitent moins, ou alors je peux m'échapper pour aller chez l'esthéticienne, faire quelques courses tranquilou, téléphoner aux  mes copines au calme ou tout simplement faire une petite sieste, prendre un bain relaxant, bouquiner un peu. Ne jamais négliger ces petits intermèdes qui sauvent ! Enfin en ce qui me concerne, ça m'aide énormément à ne pas craquer certains jours ou après une rude semaine de boulot ou je me sens moins disponible. En plus c'est hyper sécurisant de se dire qu'en cas d'urgence, on peut toujours tenter de solliciter les voisins".
Ah, l'autorité... :

"Ma fille a ce qu'on appelle un gros caractère. Les colères de Juliette, c'est quelque chose. Alors un truc qui ne marche absolument pas, c'est le fait de la menacer de lui confisquer un truc pour la journée par exemple si elle refuse d'obéir, elle s'en fout royalement, elle sait très bien que le jouet en question par exemple refera son apparition tôt ou tard. Le fameux 1,2,3 marche encore - pour combien de temps ? - (si à 3 tu n'as pas arrêté de hurler, je te laisse seule dans ta chambre pendant une heure), je sais c'est terriblement old school et alors ?  Cela dit je ne gère pas toujours... au lieu de culpabiliser comme une folle parce que je me suis emportée, et que mon seuil de tolérance varie selon l'humeur et la fatigue du jour, je l'explique : aujourd'hui je suis crevée je ne vais pas supporter longtemps, ou alors tu as de la chance je suis de bonne humeur je n'ai pas envie de crier. Du coup Juliette sait que les jours sans, il ne faudra pas qu'elle aille trop loin, que les limites seront plus vite atteintes... Mais attention, l'enfant est un petit être malin qui sait ruser et évolue vite, ce qui veut dire que ce qui marche aujourd'hui ne marchera peut être plus demain, il faut savoir s'adapter ! Je trouve intéressant de parler éducation avec des femmes de générations différentes, on a beaucoup à apprendre de femmes qui sont passées par là,..."

Les matins qui chantent :
"A 5 heures du mat', qui a enfin de se dire que la vie nous sourit et qu'on va être une super maman dévouée hein ? Je me lève comme un zombie, prépare un biberon à ma fille, lui mets à dispo ses jouets et... je retourne au lit ! J'ai tellement rabaché que maman avait besoin de dormir et qu'il fallait jouer seule un petit peu, que ce petit rituel s'est finalement mis en place, ouf, ce matin ça a hyper bien marché !  Je demande aussi à Juliette de choisir ses vêtements et d'essayer de s'habiller seule le matin. Le résultat est en général comique (je la laisse partir à l'école dans les habits qu'elle a choisi, ma fille a un look plutôt funky !), et ça bloque au niveau de la tête pour les pulls, pour les collants ça ne marche pas très bien non plus mais on y travaille et je gagne du temps !"

De la bibliothèque tu abuseras :

"Je profite à fond de la bibliothèque et de la ludothèque de ma commune. Le choix de nouveaux bouquins et du jouet du moment reste un vrai plaisir qui fait partie de nos habitudes. Je connais les horaires sur le bout des doigts, idem pour les activités (lectures....). Emprunter des jouets, c'est double système D : pas de surconsommation ni de jouet délaissé au bout de quelques jours  peine, ça évite de sur stocker des jouets et d'avoir trop de bazar à ranger, gain de temps assuré là aussi !"
A table ! 

"Ma fille mange de tout ! J'avoue ne pas lui avoir trop laissé le choix depuis tout bébé. Je reste stricte par rapport aux produits industriels, j'essaie d'en acheter le moins possible. Cela dit quand à l'heure de l'apéro chez les copains, c'est chips et saucisson, je n'en fais pas une maladie, on mangera des soupes moulinées le lendemain ! Un truc assez marrant, c'est qu'au jardin d'enfants  où va Juliette tous les jours, le comportement pendant les repas est noté figurez vous, Juliette a très bien tous les jours ! Et si un soir elle n'a pas faim et refuse de manger, tant pis, elle se rattrapera le lendemain, j'évite de faire le forcing et de me mettre en colère pour rien".  
Les courses :

"Le frigo est vide, pas eu le temps ? Au lieu de me culpabiliser, sitôt ma fille cueillie à la crèche, on file chez Picard. Sinon, vu qu'aller dans une grande surface avec un enfant en bas âge peut se transformer en véritable cauchemar, j'essaie d'entraîner quelqu'un avec moi (mon père, mon frère, un voisin - oui encore les voisins ! - ou une copine, souvent ravis de profiter de ma voiture). Du coup on se relaie côté vigilance et on tchatche en poussant le chariot. Et si Juliette assure, elle sait qu'on ira boire un choco-café en sortant".  

Les vacances :

"J'ai pris le parti de ne pas être soumise au rythme de mon enfant en vacances. Je voyage léger, ma fille dort avec moi s'il n'y a pas de lit pour elle, mange ce qu'il y a, se cale sur les horaires du groupe. Je trouve insupportable toutes ces mères en vacances qui se mettent la rate au court bouillon parce qu'à 19h30 heures on n'est pas au garde à vous pour le dîner des petits chéris et que l'heure du coucher n'est pas minutée. Pendant l'année je suis assez stricte côté routine et repères, mais pendant les vacances je laisse couler. Juliette semble très bien le vivre ! Côté transports, j 'ai habitué ma fille  à de longs trajets en voiture, du coup, c'est comme avec les animaux de compagnie, habituée jeune elle est d'une compagnie en général sereine et très gaie, on passe de bons moments sur la route".

Nos petit rituels / moments calmes :

"Quand j'ai vraiment besoin d'un moment à moi, d'un peu de calme, j'invite Juliette sur mon lit, à lire son bouquin comme maman. Bien évidemment ne rêvez pas elle tient 30 minutes grand max, mais c'est parfois salutaire ! Je me cale aussi sur ses siestes pour piquer un petit roupillon à l'occasion".
 

Bravo Sophie et merci pour ce témoignage ! Et vous, quels sont vos stratagèmes pour vous organiser, gagne du temps et faire en sorte que vos enfants apprennent l'autonomie ? Dites nous tout !

(Photos : Instagram.com/Morganbrechter)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire